Tuna and Sailfish Club
Tuna and Sailfish Club

Présentation :

 

La sériole est un superbe prédateur à classer parmi les poissons côtiers les plus combatifs et les plus virulents au bout d'une canne. Les plus grosses sérioles peuvent atteindre 2 mètres et dépasser les 50 kg !! Les prises de 10 à 25 kg sont les plus régulières lorsqu'on recherche la sériole de façon méthodique, en traîne lente, en pêche au vif, au jig ou encore au lancer de leurre. C'est un prédateur côtier qui est pêché le plus souvent en bateau, mais qui rentre par moments en terre, à portée de lancer du bord. À la belle saison, il est en effet possible de piquer du bord des sérioles de plus de 10 kilos au lancer de leurre ou en pêche au vif. Un ensemble robuste de 30 à 50 lbs est vivement recommandé. La bataille sera mouvementée et son issue toujours incertaine, surtout si le secteur est encombré. Les petites sérioles sont très présentes en bord de mer du printemps à l'automne. Il s'agit de poissons juvéniles, appelés Limons, de 500 gr à 2 kilos. On les rencontre en bancs plus ou moins denses le long des digues et dans les ports. Excellentes à taquiner au lancer léger, elles développent une puissance hallucinante par rapport à leur taille. De la dynamite au bout d'une ligne fine !! Shock leader en Fluorocarbone de 45/100 minimum recommandé si vous pêchez au lancer léger depuis la roche. Une fois piquées, les sérioles, petites comme grosses, se révèlent de véritables furies au bout de la ligne, alternant en rushs rapides et coups de tête puissants. Après l'attaque, le poisson cherche systématiquement le fond et la roche pour frotter le fil jusqu'à la rupture si vous le laissez faire...

Habitudes - Comportement

Les sérioles adultes évoluent en secteurs profonds la plupart du temps. Elles remontent des profondeurs aux beaux jours, vers leurs tenues d'été. On les observe alors aux alentours des secs et des îles du petit large sur des postes de 15 à 45 mètres de profondeur du printemps et jusqu'à la fin de l'automne. Si les grosses sérioles vivent au large, on les observe régulièrement en terre, en plage ou le long des digues, dès que l'été s'installe. Elles viennent se gaver dans les bancs de mulets et d'allaches. Intrépide et curieuse, la sériole est sûre de sa force. Hyper agressive, elle n'hésite pas à venir provoquer les chasseurs sous-marins par des observations rapprochées. C'est une chasseuse redoutable, aussi rapide que puissante, mais qui se révèle à la fois très maligne et assez difficile à pêcher. Les petites sérioles se montrent assez réactives vis-à-vis des leurres de lancer (leurre de surface, poissons nageurs, leurres souples, cuillères), mais les touches s'arrêtent en général après les premières prises. Souvent, les sérioles du banc suivent les poissons qui se sont fait prendre et le pêcheur est vite repéré. Il faudra changer de leurre pour espérer enregistrer de nouvelles touches, puis se résoudre à changer de poste. Les grosses sérioles sont moins réactives aux leurres de lancer que les poissons juvéniles. À part sur les chasses où les leurres classiques fonctionnent, on pique plutôt les sérioles adultes en pêchant au jig ou au vif en traîne lente, au downrigger ou au fil monel.

Alimentation

La sériole adulte se nourrit essentiellement de poissons et de céphalopodes. Elle chasse au large dans les bancs de poissons pélagiques, orphies, sardines, anchois, maquereaux, sévereaux et s'attaque aussi aux poissons côtiers sur les secs du petit large ou en bordure de côte : mulets, allaches, oblades, pageots, marbrés, blanquettes, petits loups, ... En été, il est fréquent de voir de belles sérioles vider les moulinets des pêcheurs en surf léger. La prise du surfeur, blanquette ou marbré, est gobée à la volée pendant la remontée de la ligne. Ensuite, c'est la casse instantanée ou le vidage intégral du moulinet !! Les sérioles adultes sont aussi très friandes de céphalopodes : Le calamar fait partie (avec l'orphie) des meilleurs appâts pour les pêcher en traîne lente.

Techniques de pêche

  • Pêche au Downrigger (Vif ou poisson mort, orphie, calamar, mulet, de 15 à 70 m de fond)
  • Pêche au Monel (Vif ou poisson mort, orphie, calamar, mulet, jusqu'à 35 m de profondeur)
  • Pêche au Jig (Métal Jig, Madaï, Pêche Verticale)
  • Lancer de leurre (Popper, stick bait, poisson nageur, cuillère, leurre souple)
  • Surf lourd (Au vif en plage : Mulet, allache, petit sparidé)
  • Dimensions moyenne : Taille adulte : Jusqu'à 2 mètres
  • Appâts recommandés : Vifs, poissons morts, Jig, poisson nageur
  • Profondeur de pêche : De 20 à 70 m
  • Où pêcher ce poisson ? Méditerranée